Design sans titre

Transformer uniquement les plastiques composites sans solution de recyclage (actuellement incinérés ou enfouis) et ainsi diminuer l’impact carbone de la filière, dans une logique durable, en suivant les principes de l’économie circulaire et de l’éco-conception (aucune ressource vierge, sobriété énergétique, longue durée de vie des produits, recyclabilité à de multiples reprises, usine « zéro déchet ».)

3

Capter les matières en circuits-courts pour garantir une traçabilité matières-produits : l’outil REPLACE est implanté au plus proche des sources de matières cibles (plastiques complexes post-consommation et post-industriels, tels que masques chirurgicaux, tubes cosmétiques, coiffes de champagne, purges d’extrusion, etc.), ainsi que des futurs utilisateurs de produits Replace. Son circuit d’approvisionnement et de distribution est également situé dans un périmètre restreint (90% dans un rayon de 100km en région Grand Est), impliquant moins de transport et moins d’intermédiaires. Le process de transformation baptisé IPRA participe également à cet effort, avec un nombre réduit d’étapes de transformation. Ceci a été formalisé dans notre Charte Local3 labellisée Solar Impulse.

2

Réduire l’impact carbone de la filière des plastiques : A tous les niveaux de notre modèle, nous avons optimisé les impacts (validé par une analyse de cycle de vie) :

  • Approvisionnement en circuits-courts = moins d’énergies fossiles
  • Aucun ajout de matières vierges
  • Sobriété énergétique : une consommation énergétique environ deux fois moindre que celle des process de recyclage mécanique existants, car peu d’étapes de préparation et de transformation des matières et process IPRA sobre en énergie.
  • Prolongation du cycle de vie des matières plastiques : nos profilés sont de qualité supérieure, ont une longue durée de vie et sont recyclables à de nombreuses reprises.
4

Contribuer à réindustrialiser les territoires, pour :

  • fabriquer des produits utiles et compétitifs
  • y créer des emplois, notamment par l’insertion et des compétences
  • retrouver une souveraineté sur la production de certains produits qui ne sont plus fabriqués en France actuellement.